Eliane et ses fantasmes (Partie 3)

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Eliane et ses fantasmes (Partie 3)C.Le ClubL’entrée est classique, celle d’une résidence de luxe. Hall et vestiaire, puis bar et salon immense. La piscine est visible, éclairée avec beaucoup de végétation dissimulant des alcôves de verdure… Une jeune femme s’avance, Paul lui susurre quelques mots, elle nous conduit sur une estrade, nous dominons quelques tables, vue sur la piscine extérieure d’un vert émeraude, canapés, tables basse, dans une ambiance feutrée, très soft, et une musique de fond, de la House, je crois…Mes yeux s’habituent… Quelques couples autour de la piste centrale, je vois des messieurs au bar, un immense écran avec une vidéo de paysage exotique, de plage… Un ou deux groupes d’amis riants aux éclats. Je peux voir les femmes très sexy, dénudées pour certaines. Un coupe évolue sur la piste, hyper serrés… Elle est jeune, dans la trentaine, il est plus âgé, bronzé, bien habillé, sa chemise est ouverte sur son torse…Le serveur apporte une bouteille de champagne et une de whisky avec du soda très connu.Nous sommes dans un cocon, Marielle à ma droite, Paul à ma gauche… – Tu vois la piste ?- Oui, elle est éclairée par en-dessous…- En fait c’est une chambre, la chambre d’amour. Si on veut, on la retient, on se donne alors en spectacle. Il y a un lit central, immense, des coussins, un frigo, des fruits… Ce sera ta récompense… Si tu veux… Tu aimes te montrer j’ai vu ?- Oui…- Tu as déjà fait l’amour en public ?- Heu, oui, mais des amis pas des inconnus.- Là, tu vois, tout le monde te regarde, tu peux aussi choisir ton ou tes partenaires, il suffit de s’en approcher, de le pointer du doigt. Le plafond de la chambre est bas. Il y a d’autres chambres, plus discrètes. Nous commencerons par faire connaissance avec les autres personnes. Ce ne sont que des clients avec droits d’entrée, certificat médical, attestation de bonne conduite. La direction tient à une éthique rigide et reconnue.- Du beau monde…- Absolument, pour évoluer dans ses fantasmes en toute sécurité, et après quelques soirées, nous sommes entre amis…- Merci de m’y amener…Nous buvons un nectar de champagne, avec des petits gâteaux de soirée, choux, tartes, mille-feuilles, et autres délices…- Viens, Eliane, on va danser, on va les réveiller, ça dort ce soir…Nous dansons en parlant, Paul est allé vers le bar et discute avec le barman…- Il t’a expliqué ?- Oui, en gros…- La chambre sur laquelle on se trouve est vide pour l’instant, lorsqu’il y aura quelqu’un, elle s’éclairera et on verra les partenaires évoluer à leur guise…- C’est spécial…- Oui, envoûtant. On se prend au jeu, et on ne peut plus s’empêcher de les regarder…- Quand ils font l’amour ?- Oui… Et parfois ils sont plusieurs, hommes, femmes, on peut voir sur le grand écran, c’est plus confortable, et on a le son, et en direct…- Ils enregistrent ?- Je pense que oui, mais on peut demander l’unique copie en partant…- Tu en as fait ?- Oui, quelques-unes…Je reste pensive sur ce qu’elle me confie… Je n’avais pas remarqué que nous avions un public… En effet, trois ou quatre couples sont venus nous rejoindre, un couple de femmes, comme nous… Ils dansent sur la musique douce, en ondulant…- Tu sais, là nous sommes habillées, mais à un moment donné, on peut tout quitter, même ici… Alors là ça devient chaud, on choisit son ou ses partenaires pour s’isoler dans une chambre…- Tu as eu des rapports avec certains ?- Oui. Le grand avec la blonde, un super coup, comme Paul… On a fait en duo, eux et nous…. Ça te dirait de nous partager ? Eux et nous trois ?- Je ne sais pas, c’est soudain… Oui… je pense, n’importe comment que, maintenant, je sais nager…On éclate de rire, elle est adorable… Paul va justement parler au couple, ils partent vers le bar.- Tiens, Paul part avec eux…- Non, le monsieur est revenu tout seul…- Ah !… Tu as raison… Tu le connais bien alors…- Oui, intimement je dirai…- Alors qu’est-ce qu’on attend ?Au moment où on allait bouger, c’est lui qui se dirige vers nous…- Marielle ? Bonjour, tu me reconnais, Henri… Ma compagne, Gina, est avec ton Paul dans, enfin…- Oh, les coquins… Mais c’est le but du jeu, non ?- Certes…- Alors tu t’es dit que tu ne perdrais pas au change car nous, on est deux, avec Eliane que voici très en beauté…- Oui, j’avais remarqué ta tenue sexy… Vous seriez partantes pour faire comme eux, mais on pourra aussi les rejoindre…- Bien entendu, tu m’as laissé de trop bons souvenirs Henri… Pour Eliane c’est la première fois… Dans un club je précise…- Oh, entre ici et une chambre, elle n’aura pas grand-chose canlı bahis à retirer…- Coquin… Tu as les yeux partout… On t’attend…Il se dirige vers le bar…- Bien Paul nous a faussé compagnie… – Je ne sais, je me doute d’une stratégie en ton honneur, sa compagne Gina n’a pas froid aux yeux, un volcan torride, tu vas voir…- Je m’en délecte d’avance, aujourd’hui je suis « « Open »…. Et même « All includes »…- Dis-moi, tu t’es vite mise en mode coquine… Ton mari doit se régaler…- Je ne sais ni où il est, sa mère étant bien vivante et en bonne santé, ni ce qu’il fait, et je m’en fiche.- Bien dit sœurette… On va s’éclater… Le voilà…- Venez les princesses, on a la 5…Nous le suivons après avoir récupéré nos affaires et bu nos verres rapidement…En effet la chambre est spartiate, mais confortable, lit rond, large, glaces, salle d’eau avec paravent, très bien agencé. Un petit frigo transparent montre ses trésors, une table, des fauteuils et des dizaines de coussins en tous genres…Il a dit la stricte vérité, il nous invite à nous préparer pour la noce… Façon très courtoise de nous foutre à poil… Il avait raison, je n’ai plus grand-chose à enlever… Le temps que je me retourne, il avait déjà Marielle dans ses bras, leurs lèvres soudées, dans un baiser de souvenir… Que c’est beau…Alanguie, perdue dans ses pensées, elle s’abandonne dans ses bras, tête tournée vers lui, plus grand de quelques centimètres…Confiante, nue, je m’allonge dans ce lit rond, immense… La robe rouge tombe, la lumière baisse doucement, Marielle a la télécommande…- Viens, Éliane, on va le préparer…Assise au bord du lit, elle dénude son compagnon, libérant un sexe déjà prometteur, qui me fait frémir de désir… Debout, il s’avance vers la bouche ouverte de Marielle… J’avance la main…- Oui, Eliane… Viens toucher cette queue, ce bonheur… Viens, nous allons la chérir ensemble…Sa bouche s’ouvre et elle avale doucement le membre, tandis qu’il ferme les yeux. Je passe ma main et suis son mouvement, avance mes lèvres, elle me le prête, je l’embouche avec délice… Il coulisse entre mes lèvres, magique, merveilleux de douceur, les bourses rasées sont un plaisir à caresser en même temps… Marielle a passé une main entre mes cuisses, je m’ouvre, il prend mes seins qui semblent l’attirer vivement…Nos langues salivent le long de la hampe de chair, luisante, veinée de bleu, décalottée… Un gland rougeoyant, long, prêt à fendre nos intimités… Marielle a ouvert ses cuisses, il la caresse, elle s’allonge, se donne à nous… Je prends un téton dans ma bouche, elle gémit, de nos caresses mutuelles… Puis il passe entre ses cuisses et vient se délecter de son minou, glabre, doux, tendre… Sa langue, caresse tel un cil ce puits de douceur… Elle ondule son bassin… J’ouvre mes cuisses au-dessus de sa bouche, elle m’attendait… Je commence à planer, mon ventre se serre, mon sexe s’ouvre, je sens mes entrailles se vider… J’ai joui… Il me caresse aussi, titillant mon clitoris avec ses doigts…L’une contre l’autre, toutes les deux offertes, il nous caresse ensemble, nous ressentons la même chose, jusqu’à ce qu’il déclenche notre premier orgasme de la soirée…Son sexe est énorme, nous le branlons ensemble jusqu’à ce que quelques gouttes s’échappent du méat, elle vient le lécher, puis elle ouvre ses cuisses… Je prends son abricot, caresse ce trésor, elle est trempée… Elle l’embrasse, gémit… Elle se rejette en arrière, s’écartèle devant lui… Il la possède sans détour, plongeant son membre lentement, elle vibre de désir… je me penche pour l’embrasser…- Oui… C’est divin… Il est gros, plein, tendre, comme Paul… Je jouis… Monte tes fesses, il va te prendre aussi…Il accélère, elle feule comme une tigresse… Il la prend de plus belle, la saisit par les hanches… Dieu, qu’elle est belle, offerte, ouverte, en pleine jouissance… Je coule… Je me prépare, lui offrant ma chatte ouverte, devançant sa venue avec mes doigts, glissant ma mouille dans toute mon intimité… Je le sens, il est entre mes cuisses… Mon Dieu… Oh !… Sa langue titille mes orifices… Ses doigts entrent, sortent, lubrifient, il respire fort…Aïe !… Il m’a prise, mais pas par… Oh !…Après quelques secondes je viens de comprendre que je me suis donnée, c’est moi qui lui ai présenté mon derrière… Mais dieu que c’est bon, les premiers instants passés, je jouis profondément, autre sensation, autre délice… Je gémis, pleure, m’agite, sautille, monte mes fesses vers sa queue énorme… Oh ! Il m’a prise par devant !… Dieu qu’il est gros, fort, long…Il tape contre mon utérus… bahis siteleri Je perds pieds, je me mets à jouir comme une midinette, scandant ses assauts qui détruisent ma chatte… Ouverte, rougie, dégoulinante… Je récupère tandis qu’il se repose un instant, embrassant Marielle comme un forcené…- Des déesses… Je le savais… Ce soir je suis en veine, et je suis en forme, je vais m’éclater…Un léger tapotement contre la porte…- Oui ???- Paul et Gina !- Entrez…Gina est une femme opulente, belle, avec des formes pleines, comme moi, mais plus grande, un peu plus jeune, plus rousse, plus des yeux verts immenses qui me font chavirer dès le premier regard… Vêtus chacun d’un peignoir, ils entrent, Gina va se lover contre son mari, Paul se tient entre sa femme et moi, nues toutes les deux, encore sous le charme d’Henri…- Buvons un coup ensemble…Paul fait le service, avec un plateau chargé de boissons… Marielle se coule vers moi…- Alors ?- Oh… Parfait…- Je t’avais dit… Tu vas avoir Paul maintenant…- Ça ne te fait rien ?- Ben, non ! Je viens de me taper Henri jusqu’à la gorge… Régale-toi, toutes le disent, moi aussi et s’il est en forme, alors… Mais il a baisé la Gina… Elle suce à ravir, pour nous aussi, elle a appris dans les bordels russes… Elle connaît tout, aime tout, baise tout, est infatigable et insatiable…- Bien… Vas-y, Paul te cherche…- Je reste ici ?- Je pense…Paul s’approche…- Alors, contente de ce premier contact, Henri est charmant, je suis sûr que tu as apprécié…- Oui… Mais…- Ah, je vois… Viens, tu me veux ici, où tu veux t’isoler ? Gina voulait s’éclater, son mari n’aime pas quand elle crie, pleure, parle… Elle est très volubile… Mais ça augmente le désir… Je l’ai défoncée… Viens, à toi…Il me tire sur le lit, ouvre mes cuisses, et commence par me sucer, délicieusement… Je m’abandonne… Gina, se penche sur moi, baise mes lèvres… Sensuelle, très chatte, sa langue s’insinue, joue avec la mienne… Ses seins sont généreux, parfaits, je prends… Paul regarde Gina gémir sous ma caresse… J’en profite et passe ma main entre ses cuisses… Son intimité est de la soie pure… je lui fais signe de venir sur ma bouche… Elle écarte ses cuisses et me donne son abricot… Quelques poils soyeux, roux et bruns… Ma langue s’envole dans cette fleur délicate, qui s’ouvre doucement et la fait gémir en me fixant dans les yeux…- Oh, tu es coquine, chatte, oui… je jouis… Tu gagnes… Viens… Lèche-moi…Elle s’envole, je continue, c’est de l’art, tantôt chatte, tantôt langoureuse et tigresse, se tordant sous mes caresses… Marielle se tourne vers nous et vient goûter ces délices offerts… Lui donnant sa poitrine, offrant ses fesses à son mari… Elle gémit rapidement, les deux femmes sont alors pénétrées et portées à un orgasme ensemble… Gina, Marielle, deux perles… Puis on me retourne et on me baise… Je sens le membre de Paul, éclater ma vulve, Henri me le pointe entre mes lèvres et je m’exécute avec tendresse et fermeté… Les deux hommes me baisent jusqu’à plus soif, tandis que mes deux amies se broutent avec ardeur… Ecartelées en 69… Gina à le dessus, les fesses à l’air… Henri la prend d’un coup rageur… Elle se tourne vers lui, le guidant en elle… Paul la prend par devant, pénétrant son vagin d’un sexe érigé, qui lui arrache un tonnerre de gémissements…- Oui, les mecs… Allez, forcez…Venez me baiser ensemble… Ça vous plait de vous farcir la rousse… Allez, donnez-moi votre jus, venez mes chéris !… Là !… Oui !… Encore !… Oui, je jouis !… Oh, c’est bon !…J’ai la chatte en feu, elle me rend dingue… Ils la quittent, elle gémit encore, sans cesse…J’ai besoin d’une queue, Paul, viens !…Je l’attire, et comme dans la piscine, il me prend par derrière, ma chatte s’ouvre, se dilate, je jouis de lui, encore et encore, c’est divin, il est inépuisable… Je me sens laminée… Un bulldozer… Henri est en train de sodomiser Marielle qui pleure de plaisir, emplissant la chambre de nouveaux râles sonores et graves… Qu’est-ce qu’elle aime ça… Ça semble décupler le désir de Paul…Il est enfin au rendez-vous… Son sexe puissant se met à me pilonner sans relâche, puis redevient tendre, affectueux… Marielle est venue vers lui, quémandant de doux baisers, et s’allongeant contre moi, elle vient participer à mon plaisir…J’avais rêvé de ce trio…Ses lèvres tendres, ses mains sur mon corps, tandis que son mari me fait grimper aux rideaux…Il sait y faire… Doux, son membre plonge dans mes entrailles en cadence très lente, c’est la vague que j’adore. Les ondes de plaisir partent de mon vagin, envahissent bahis şirketleri mon ventre, montent, irradient mes reins, puis ma poitrine, mes tétons durcissent, je me sens monter vers les nuages, ma tête se vide… Je jouis doucement, la langue de Marielle parcourt ma poitrine sautant çà et là, sa main glissant entre mes cuisses à la rencontre du membre bienfaiteur de son mari… Si elle touche à mon bouton, j’explose… Je plane, un orgasme merveilleux par les deux caresses combinées… Il se met sur le dos et m’invite à lui faire subir l’enfer… A deux… Je commence à me pénétrer du long et puissant membre, au même rythme, balançant mon bassin en de larges va-et-vient. Marielle s’est accroupie sur son visage, cuisses ouvertes, et comme je lui fais face, nous pouvons combiner nos mouvements, j’ai une vue superbe sur son minou, où la langue de Paul vient se nicher…Nous jouissons chacune notre tour, je laisse Marielle profiter de son mari… Puis Henri et Gina s’occupent de moi, elle, par un 69, Henri peut alors venir entre mes fesses pour me sodomiser… Je pleure de plaisir, elle fouille, excite, plonge ses doigts, il me prend, me pénètre, ressort, me possède encore, puis s’acharne en un long moment de baise… Gina se retourne et m’embrasse en malaxant mes seins… Ses doigts excitent mes pointes, tandis qu’il se vide en moi en rugissant de plaisir, elle ahane, me portant aussi à un orgasme vaginal combiné à celui anal de son mari.Paul vient la prendre afin de terminer cet instant de magie des sens… Gina se met à hurler, il la sodomise, elle m’embrasse, en folie, tremblant de tous son corps, s’agrippant à mon cou apothéose du plaisir sexuel, ivresse des sens, délirant son plaisir pour le bonheur de tous… – Ho… Yes !… Fuck my ass… Your cock is so good… Fuck me… Yes !… Fuck me…Marielle frotte son sexe sur ma cuisse en se tordant de plaisir, en se portant à une torride jouissance lesbienne… Gina la regarde ébahie, redescendant de son nuage…Nous reprenons nos esprits et revenons sur terre… Assoiffées, nous nous jetons sur les jus de fruit, les hommes se régénèrent avec du whisky au gingembre…Terriblement câline, Marielle se pelotonne contre moi, dans ma chaleur, en partage de nos sensations, Paul étant notre coach pour cette soirée magique…Oui, j’ai aimé cet aparté libertin, les personnes qui ont participé étant dignes de confiance et de notre reconnaissance. Gina et Henri un couple complémentaire, beau, agréable et torride…De retour, ils me demandent de les suivre dans leur chambre… Mais je préfère dormir et terminer ma nuit solitaire, repue, vannée…Le lendemain matin, petit-déjeuner et bain dans la plage privée. Ils sont là, lisant journal pour Paul, récupérant sur un transat pour Marielle…- Merci les amis pour cette soirée mémorable… Je n’avais jamais eu l’occasion de participer à ces soirées en club… C’est très select, je pense que je ne peux pas entrer toute seule. A qui faut-il s’adresser pour en connaître les tarifs et devenir membre ?- A nous…- Non !- Si…- Vous êtes atroces tous les deux…- Si tu veux revenir, seule ou accompagnée, nous allons te donner deux tickets VIP. Ces tickets nominatifs engagent ta responsabilité quant à tes invités. Ils sont sans limite de date, tu les consommes à ta guise. Chaque ticket te donnera accès à tout le club sans réserve et jusqu’à 4 personnes. Ils comprennent les boissons de base (jaunes sur le menu) pour toute la soirée, la piscine, le parking gardé, la chambre d’amour… Que tu ne connais pas…- Vous êtes trop gentils… je voudrais vous inviter chez moi, tous les deux… Je tiens à vous remercier de m’avoir gâtée, coachée, emmenée… Je vais vous regretter… Ma semaine sera longue…- Oui, nous partons après un bain pour Barcelone. Nous serons-là la semaine suivante. Mardi nous sommes libres…- Donc mardi en 10, le 27… – Parfait c’est cela. Voici nos numéros, envoie nous un SMS et on enregistrera le tien. Donne aussi ton mail à Marielle…- Voilà, c’est fait et rendez-vous pris… Au revoir les amis, car vous en êtes pour moi…- J’ai le cœur serré de partir, mais je suis heureuse de te revoir rapidement. Merci pour le plan de chez toi. 20H30 ?- Oui, cela ira… N’apportez rien, j’allais dire venez sans rien…- Coquine… Si tu nages dans la piscine, pense à appliquer ce que l’on a fait…- Ah, oui, mais toute seule je ne pourrai pas terminer de la même manière…- Ce sera pour mardi…- Oh… Et si mon mari ne peut pas partir, je vous préviens…- On peut l’accepter…- Marielle tu es vorace… Elle n’a pas envie d’être avec lui, ceci est son jardin secret…- Exact… Il ne sait rien de mes penchants réels, de mes amies, de … Enfin…- Bon. Au-revoir…- Je remonte dans ma chambre, ils se baignent un instant, je les observe jusqu’à ce qu’ils rentrent…

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın