Le pourboire

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Anal

Le pourboirePetite histoire coquine qui m’est arrivé la semaine dernière.Il fait lourd et l’orage ne va pas tarder à craquer. Je suis nue, allongée sur une chaise longue sur ma terrasse. Ma haie ne protège que très peu des regards indiscrets. Mais en pleine campagne, il n’y a quasiment pas de passage. Machinalement, mes mains parcourent caresse mon corps alangui. Elles s’aventurent sur mon pubis. Je me caresse doucement. L’excitation doucement monte en moi. Je rêve d’une bite noir qui viendrait me pénétrer fermement mais sans brutalité pour me sentir bien remplie. Mes doigts qui glisse dans ma fente constatent mon état. Je mouille. Je ferme les yeux comme pour concrétiser le fantasme du moment. Je m’enfonce deux doigts dans mon vagin brûlant et je m’astique le bouton. Mes doigts s’agite dans ma chatte dégoulinante de cyprine. Des vagues de plaisirs m’envahissent. La moiteur lourde ambiante constelle ma peau de fines gouttelettes de transpiration. En bruit de fond, perdu dans mes pensées coquines, j’entends bien un bruit de feuillage mais je pense que c’est le vent qui se monte avant la tempête. Je continue de me doigter en pensant à Hermann et sa grosse verge d’ébène. Je suis sur le point de non retour lorsque j’entends le portillon grincer. J’ouvre les yeux et constate qu’un inconnu me mate en se masturbant sans aucune gêne. Je voudrais me couvrir mais mon peignoir est sur la table de salon. D’une voix autoritaire, il me dit :« Te kaçak iddaa gêne pas pour moi ! Continue ! »Je suis partagée entre 2 sentiments, éconduire ce type et lui obéir en continuant mon activité solitaire devant ce voyeur. Je jette un coup d’œil à son engin et je sursaute lorsque sa voix grave me dit  avec un rictus malsain :« Ca fait un moment que j’te mate salope ! Allez ! Touche toi ! A moins que tu veuille que j’t’aide ! »Fébrile, comme envoûtée par cette voix chaude et grave, je recommence timidement à me caresser. Je suis honteuse, mais terriblement excitée. Il s’approche, s’agenouille à côté de moi et se met à me mordiller mes mamelons. Il lèche mes tétons raidis. Puis devant ma docilité, il descend pour agacer l’intérieur de mon nombril. Malgré mon excitation bien visible, j’ai peur de cet inconnu qui me domine en douceur. J’ai envie de lui mais reste encore sur la défensive. Il me murmure :« Lâche toi salope ! Je ne vais pas te faire de mal. Bien au contraire. »Ma main, par une sorte d’automatisme atterri sur sa verge bien raide et le masturbe doucement. Il m’embrasse au creux du cou et lorsqu’il saisit un peu de peau entre ses dents, me faisant un délicieux suçon, je fond. Mon corps réclame son sexe tendu. Toujours de sa voix ensorceleuse, il m’ordonne :« Suce-moi salope ! »Oui, je suis une salope et j’aime l’entendre le dire. Pour ne rien gâcher, j’adore sucer. Avoir une belle queue douce et vibrante dans ma bouche kaçak bahis est un vrai délice pour moi. C’est donc avec un plaisir non dissimulé que je commence à lèches son gland turgescent ou perle une goutte de de nectar pré spermatique. Puis je l’introduis dans ma bouche pour le pomper comme je sais si bien le faire. Je malaxe ses boules fermes et bien pleines.« Tu suces bien salope ! Continue oui ! Prends-là bien à fond dans ta bouche à pipe ! »Ses insanités m’excite plus qu’elles ne me choques. Je le pompe trop bien et il m’arrête en me disant :« Si tu continue comme ça, j’vais t’inonder la bouche ! Mets-toi à quatre pattes ! J’vais t’saillir comme une chienne ! »Il n’a pas besoin de me le dire deux fois. Je me mets en position, bien cambrée, prête à le recevoir, et lui crie presque :« Oui vas-y ! Prends-moi ! Défonces-moi la chatte ! Remplie-moi bien ! J’ai trop envie que tu me baise ! »Il éclate de rire devant ma supplique de femelle en chaleur et me dit :« Tu palpite de la rosette ! J’vais t’enculer salope ! »« Non défonces-moi la chatte ! »Il plonge dans ma chatte jusqu’au couille et fait quelques vas et vient. Je couine de plaisir et suis proche de l’orgasme. Mais il reste sur son envie de me sodomiser. Son voyage dans mon vagin gluant n’était que pour graisser sa queue avant de me prendre la rondelle. Quand il pousse son gland sur mon petit trou, il me dit :« Tu vas voir salope, tu vas adorer. J’vais y aller doucement. »Son illegal bahis sexe est énorme. Je me cambre un peu plus pour accueillir son membre avec plus de facilité. Une fois bien calé au fond, il reste un instant immobile pour que je m’habitue à son mandrin. Il me caresse doucement mes seins qui se balancent dans le vide. Me voyant moins crispée par cette pénétration anal, il commence ses vas et vient en douceur, sortant presque de mon fondement pour mieux y replonger. Puis, ses mouvements de piston deviennent de plus en plus forts, de plus en plus bestial. La bête en lui c’est réveillée et maintenant c’est le mâle en rut qui saute sa femelle consentante. Il me fait un peu mal mais j’ai trop envie qu’il me prenne comme un chienne. Je lui dis :« Oh ouii, encore ! Vas-y, enfonce-la bien profond ! Encules-moi bien !!!! »Je prends un plaisir immense à me faire défoncer par ce type. Mon orgasme explose. Il sort de mon cul et me fourre sa bite dans la bouche pour éjaculer et prendre à son tour son plaisir en me grognant dans son extase :« Avale grosse cochonne ! »Comme si il avait besoin de me le demander. Je l’aurais fait de toute façon. J’ai trop envie de le boire.L’excitation retombée, il me remercie pour le pourboire et me donne un colis. Je reste pantoise, mon colis bêtement à la main, en le voyant repartir comme il était venu.Mais un éclair, un grondement sourd et de lourdes gouttes de pluie d’orage me ramène vite à la réalité et je rentre chez moi me mettre à l’abri. Le goût de son sperme dans ma bouche et mon trou du cul sensible me rappelle que ce n’était pas un rêve érotique mais bien la réalité.Vivement la prochaine livraison.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın