Ma défloration

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Ass

Ma déflorationBonjour, Je m’appelle Steven, j’ai 25 ans, et je souhaitais raconter mon histoire avec les hommes pour que l’un d’eux puisse la lire et voir ce que je suis devenu. Il se reconnaîtra peut-être. L’histoire est vraie dans son intégralité.Plus jeune, je n’étais pas forcément intéressé par le sexe. Je pensais plutôt au foot, aux jeux vidéos. Après la séparation de mes parents, lors de mon adolescence, j’ai eu plus de temps pour me découvrir. J’étais fils unique. Ainsi, j’avais toute la maison pour moi pendant deux heures ou plus. Une petite maison, avec une petite piscine dehors, et pour seul voisin un homme seul d’une soixantaine d’années. J’en profitais pour regarder des films X en me masturbant, gays ou hétéros indifféremment. Lorsqu’il faisait beau, je sortais en slip de bain avec l’érection qui déformait un petit peu le tissu. Si j’étais très excité, je me caressais dedans jusqu’à jouir. Je n’imaginais pas encore avoir de relation.Quelques années plus tard, j’ai eu 22 ans, et toujours célibataire. Je continuais à avoir des idées coquines dans la tête, et à trouver de nouvelles idées de mots-clés à taper dans la barre de recherches. Toutefois, je n’osais pas vraiment aller plus loin et tout restait du fantasme. J’ai eu ma première occasion à cette époque. Un jour, alors que je sortais avec des amis, et bien éméché, je suis allé aux urinoirs pour faire ma petite affaire rapidement. Il y en avait trois, et j’étais à celui qui était tout à gauche. J’ai eu du mal à commencer. Pendant que je me concentrais, un homme est arrivé. Je l’ai aperçu du coin de l’oeil sans forcément le détailler. J’étais toujours en train d’attendre que ma vessie se relâche. Il s’est mis sur l’urinoir du milieu et m’a dit bonjour. Je n’ai pas entendu sa braguette s’ouvrir. bahis siteleri Je lui ai répondu “bonjour” d’une petite voix, toujours focalisé sur mon objectif. Après quelques secondes, j’ai senti une pression de sa main contre ma fesse. Je n’osais rien dire. Je l’ai senti caresser la fesse droite, puis la gauche. Il a baissé mon pantalon, et a plongé sa main dessous, sans que je l’arrête. Au moment ou il touchait mon anus, un autre homme est rentré : le mien a eu peur et est sorti en courant presque. J’avais le pantalon baissé jusqu’au milieu des fesses, et j’avais toujours les deux mains sur mon sexe qui avait durci entretemps. L’autre s’est installé à l’urinoir comme si de rien n’était : moi, j’étais tellement honteux que je suis ressorti sans même faire ce pour quoi j’étais venu. En sortant, l’homme était parti, et moi j’étais rouge. Je me suis retenu toute la soirée d’uriner et de jouir. J’avais connu mes premiers moments avec un homme et j’avais vraiment envie de plus. J’ai continué à regarder des films X mais j’ai senti que j’avais besoin de réel. J’ai commencé à fréquenter les sites de petites annonces juste pour regarder au départ. J’ai commencé à répondre, juste pour discuter, à des hommes plus âgés qui recherchaient des petits jeunes comme moi. J’avais envie d’un homme expérimenté pour qu’il puisse m’initier à mon rythme. Je n’ai pas franchi le cap car j’habitais loin, je ne pouvais pas me déplacer… Un jour, j’ai posté ma propre annonce sur un site très connu en laissant mon mail pour contact. Ma recherche était simplement de trouver un homme mûr (40-60 ans) qui pourrait m’apprendre à lui donner du plaisir. Le lendemain midi, je regarde les réponses mais ne suis pas convaincu par les hommes qui me proposent souvent des choses bizarres. canlı bahis siteleri Pourtant je n’arrête pas d’y penser et je rentre de la fac particulièrement excité à l’idée que des hommes aient envie de répondre. Je ne vois que deux réponses : un homme qui me propose une visite médicale, et un autre qui m’envoie simplement “je serai intéressé pour que tu me donne du plaisir”.Je ne suis pas spécialement intrigué et je décide de faire l’impasse, d’autant plus que j’ai un petit souci qui me fait penser à autre chose. Deux-trois semaines plus tard, je repense à cette annonce et décide de consulter ma boîte à nouveau. J’ai l’appartement de mon “demi-frère” pour la soirée et j’ai une grosse envie. Je décide de recontacter le deuxième homme, celui que j’avais un peu recalé. Il a l’air très direct, doit sûrement savoir ce qu’il fait avec moi. Il pourrait détailler ce qu’il a envie que je lui fasse, mais bon, pourquoi pas. Notre échange est très court, il me dit ce qu’il aime faire en général, et je suis convaincu très vite. J’ai trop envie de voir un homme et je lui propose de venir à l’appartement. On ne se met pas d’objectif, c’est juste pour prendre contact. Nous échangeons nos numéros, il me dit qu’il a une réunion le soir même, mais j’arrive à le convaincre: 2h plus tard il est en bas. Il est conforme à l’idée que je me faisais de lui : “mûr” sans être vieux, normal physiquement sans traits caractéristiques, l’air sympa. Je le fais monter sans problème. Nous nous asseyons sur un canapé 3 places assez loin l’un de l’autre. Une fois seul avec lui, je suis un peu gêné, je n’ose pas trop le regarder. Il me pose des questions sur ma vie, sur ce qui m’a donné envie de rencontrer des hommes. Je réponds à peine mais pourtant j’ai envie qu’il reste. Nous canlı bahis échangeons des banalités, il ne force pas la conversation sur le sujet. Je commence à me sentir un peu mieux. 15 minutes plus tard, il me dit qu’il doit me quitter pour aller à sa réunion. Soudain, je me rappelle pourquoi il est là, et lui demande directement “est-ce que je peux goûter ?”. J’ai assez attendu, et avant qu’il parte, j’ai envie qu’il prenne la virginité de ma bouche. Il est d’abord étonné, mais je le suis aussi. Il sourit et accepte. il s’assoit tout près de moi, et ouvre la boucle de sa ceinture. Il baisse son pantalon et son slip. Son pénis est comme dans les films, il est très gros, long, et surtout il est déjà tendu. Je me suis directement mis à genoux et je me suis penché près de lui. J’ai mis mes mains à l’extérieur de ses cuisses pour me tenir, et j’ai ouvert la bouche. Je l’ai pris juste avec la bouche, en faisant des aller retour assez vite comme s’il me “baisait”. J’essayais de faire des mouvements de langue mais je n’étais pas très à l’aise. Je ne sais pas si ma technique était très conventionnelle mais en tout cas j’ai adoré l’odeur de son sexe assez forte mais enivrante, et son goût très excitant. J’ai aussi aimé la sensation d’un bâton de chair bien dur coulisser dans ma bouche. Enfin, lorsque le plaisir a monté, il a légèrement maintenu ma tête sans toutefois me prévenir. Cela faisait une dizaine de minutes de fellation environ. J’ai senti son pénis se tendre et bouger dans ma bouche, mais j’ai continué ne sachant pas quel était le moment. Ce n’est pas une pratique à conseiller, mais sur le moment je n’ai pas réfléchi. Il a libéré son sperme alors que je le suçais encore. J’en ai avalé une partie, et le reste est allé sur mon visage. Là encore, il avait assez bon goût. Il est parti rapidement, du fait de sa réunion. Moi, je n’étais plus vierge de la bouche, et j’étais assez content de l’expérience. Je me suis masturbé et j’ai joui immédiatement. J’étais prêt à recommencer…

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın